« Dis Maman, C koa le Bad ??? »

Un petit historique du badminton, ça ne fait pas de mal...
Découvrons, apprenons ou révisons nos connaissances.

Cliquez pour agrandir l'image

Une définition ?


Le badminton est un sport de raquette avec volant.
Il oppose soit deux joueurs (simples) soit deux paires (doubles), placés dans deux demi-terrains séparés par un filet.
Les joueurs marquent des points en frappant un volant à l'aide d'une raquette pour le faire tomber dans le demi-terrain adverse.
L'échange se termine dès que le volant touche le sol.
Cliquez pour agrandir l'image

Un sport de plage ? Ah NON !!!

Pratiqué d'une façon non compétitive, ce sport est très ludique et très physique, il peut être pratiqué à tout âge et à tout niveau. Il ne nécessite pratiquement aucune disposition particulière et son apprentissage est très rapide, c'est un jeu de détente facile d'accès et peu onéreux.

En Occident il est parfois considéré comme un simple jeu d'extérieur peu fatigant, petit frère du tennis. Pourtant, le badminton est un sport qui, pratiqué de manière intensive dans le cadre d'un club, est extrêmement éprouvant et tactique.

En Asie, le badminton est le sport numéro 1, et dans le monde c'est le troisième sport le plus pratiqué après le football et le tennis.
Cliquez pour agrandir l'imageContrairement aux idées reçues, le badminton est bien plus fatigant que le tennis. Un match de tennis de trois heures compte en réalité moins d'une vingtaine de minutes de temps de jeu effectif, alors qu'un match de badminton d'une heure seulement en compte le double et la distance parcourue lors d'un match peut être jusqu'à trois fois supérieure. Le badminton est un sport très éprouvant pour le cœur (l'un des plus éprouvants avec le squash, le water polo et le hockey sur glace). Au-delà d'un certain âge, 35 ans, on exige des tests cardiaques approfondis pour le pratiquer en club. En France, l'obtention d'une licence pour pratiquer le badminton après 40 ans nécessite en effet un certificat médical délivré par un médecin du sport .
Dans les faits, le badminton est l'un des sports les plus exigeants physiquement ; il se situe tout juste après la boxe et les autres sports de combat. Il est aussi le sport le plus difficile pour les chevilles et le dos, puisque son joueur se trouve régulièrement dans des positions où le dos est distorsionné. C'est également dans cette discipline que le projectile voyage le plus rapidement entre chaque adversaire.
Cliquez pour agrandir l'imageLe jeu consiste à échanger un volant au-dessus d'un filet haut de 1,524 m au centre et 1,55 m au niveau des poteaux à l'aide d'une raquette. Les techniques de frappe induisent des mouvements variés : lent, rapide et feinté. La vitesse des coups peut aller de 3 km/h lors d'un amorti à plus de 400 km/h pour un smash.
Récemment un radar a mesuré la vitesse d'un volant à 417 km/h (record détenu par le Malaisien Lee Chong Wei depuis le 25 septembre 2017), c'est-à-dire la vitesse la plus grande parmi tous les sports de raquettes. À titre de comparaison, la vitesse maximale atteinte par la balle lors d'un match de tennis entre joueurs professionnels ne dépasse pas les 250km/h, et une telle vitesse ne peut être atteinte qu'au service.
Le volant, également appelé moineau au Québec, est donc un projectile aux propriétés aérodynamiques uniques qui lui donnent une trajectoire très différente des balles utilisées dans la plupart des sports de raquette. En particulier, les plumes créent une traînée bien plus importante, causant une décélération plus rapide.
Le vent ayant beaucoup trop d'influence sur cette trajectoire, le badminton est toujours pratiqué en intérieur.
Cliquez pour agrandir l'image

Le badminton est un sport olympique et comporte cinq épreuves : simple hommes, simple dames, double hommes, double dames et double mixte. À haut-niveau, il nécessite une excellente condition physique ainsi que de très bonnes qualités techniques et tactiques.
Cliquez pour agrandir l'image

Un peu d'histoire ?


Un ancêtre du badminton : jeu de battledore and shuttlecock en Angleterre en 1804



Pratiqué par les Chinois il y a quelque 2000 ans, on retrouve des images de jeu du volant au XVIIe siècle dans les peintures d'artistes célèbres de l'époque. L'un des ancêtres du badminton est le battledore and shuttlecock pratiqué en Angleterre dès le Moyen Âge, l'objet du jeu étant de maintenir en l'air un shuttlecock (volant) à l'aide d'une battledore (raquette ou palette).

Quant au badminton actuel, on raconte qu'un jour de 1873, des officiers anglais revenus des Indes se trouvant réunis dans le château du Duc de Beaufort à Badminton (ville anglaise du Gloucestershire), en viennent à évoquer le jeu indien du " poona ", jeu ancestral de « l'oiseau » (volant) qui se pratiquait avec une raquette et une balle légère.
Ils se mettent alors en tête d'y jouer, en croisant le jeu de paume (raquette et filet) avec le jeu asiatique. Mais n'ayant pas de balle sous la main, ils décident d'utiliser un bouchon de Champagne, auquel ils attachent quelques plumes. Amusés et séduits par leur trouvaille, ils décident de faire connaître ce jeu, sous le nom du château où il est né : Badminton.
Quatre ans plus tard, ils publient les premières règles du jeu et s'en attribuent la paternité, bien qu'ils n'aient en fait rien inventé...
Il n'y a pas si longtemps, ce sport passait uniquement pour un sport de plage. Depuis 1934, date de la création de la fédération internationale de badminton (BWF maintenant), plus de 150 pays se sont affiliés à cette fédération, sur les 5 continents. Ce qui chiffre à plus de 230 millions le nombre de pratiquants sur la planète, pour près de 200.000 en France. Le comité olympique a donc décidé d'inscrire cette discipline aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992, à la suite d'une démonstration à Séoul, quatre années auparavant.
Sources :
Wikipedia
Club de Badminton de Nice


Copyright ABCD © 2009. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à jp.berges@lagoon.nc